Keuzelijst 2022-2023


Klik hier voor de printversie van de keuzelijst.

Het aantal boekjes (van 1 tot 4) geeft een indicatie van de moeilijkheidsgraad.

Les Impatientes

Djaïli Amadou Amal
F22-01
Emmanuelle Collas, 2020, 288 p.

Ce roman retrace le destin de trois jeunes Camerounaises victimes du dogmatisme culturel (religieux) de leur peuple, donc soumises aux hommes : la jeune Ramla, arrachée à son amour pour être mariée à l'époux de Safira, tandis que Hindou, sa sœur, est contrainte d'épouser son cousin. Patience ! C'est le seul et unique conseil qui leur est donné par leur entourage, puisqu'il est impensable d'aller contre la volonté d'Allah. Comme le dit le proverbe peul : « Au bout de la patience, il y a le ciel.». Mais le ciel peut devenir un enfer… Mariage forcé, viol conjugal, consensus et polygamie : ce roman inspiré de la vie de l'auteure brise les tabous en dénonçant la condition féminine au Sahel et nous livre un roman bouleversant. Un roman « coup de poing » sur la question universelle des violences faites aux femmes, écrit dans un style incisif et puissant.

Mémoires d'une jeune fille rangéee

Simone de Beauvoir
F22-02
Gallimard, 2021, 480 p.

Dans ce roman autobiographique de 1958 lauteure nous décrit la première période de sa vie. Elle nous parle de ses racines familiales, de son éducation soigneusement préparée, au niveau social comme au niveau religieux, de lévolution de ses pensées et de ses idées. De son enfance jusquà ladolescence et le début de sa vie de jeune adulte et sa rencontre avec Sartre, nous sommes témoins des rencontres et des événements qui ont déterminé sa vie ultérieure de philosophe et décrivaine féministe. « Je rêvais dêtre ma propre cause et ma propre fin ; je pensais à présent que la littérature me permettrait de réaliser ce vœu. Elle massurerait une immortalité qui compenserait léternité perdue; il ny avait plus de Dieu pour maimer, mais je brûlerais dans des millions de cœurs. En écrivant une œuvre nourrie de mon histoire, je me créerais moi-même à neuf et je justifierais mon existence. » _Livre classique et toujours dactualité._

Héritage

Miguel Bonnefoy
F22-03
Payot et Rivages, 2020, 208 p.

Fin XIXème, le père Lonsonier quitte ses vignes du Jura détruites par le phylloxéra et part en bateau pour la Californie. Parce qu'il est malade à bord, il est débarqué à Santiago du Chili, où il va faire sa vie. L'auteur raconte ensuite les péripéties de quatre générations passées des deux côtés de l'Atlantique. Cela rappelle le destin familial de l'auteur, dont le père chilien finit par se réfugier à Paris sur la terre de ses ancêtres Bonnefoy. Héritage se lit comme une belle histoire pleine de personnages poétiques, qui pourtant traversent deux guerres mondiales et des séances de torture inhumaines. Mais les malheurs de l'existence ny sont qu'un mauvais tour joué par le destin, et l'on navigue dans l'imaginaire très riche de ses personnages, en particulier féminins, qui nous emportent dans leurs aventures par leur force, leur audace, et leur grâce. Le tout sur fond de réalisme magique hérité de la littérature sud-américaine. Miguel Bonnefoy nous emporte dans cette saga familiale avec la passion des conteurs.

Le Quatrième mur

Sorj F22-04 Chalandon
F22-04
Grasset, 2013, 336 p.

Ce roman raconte l'histoire de Georges, metteur en scène amateur, et depuis longtemps militant dans l'extrême gauche, notamment pour la défense des Palestiniens. Une promesse faite à son ami Sam, pacifiste Grec, hospitalisé à cause d'un cancer en phase terminale, le fait prendre l'avion pour le Liban dans le but d'accomplir à sa place son dernier projet, l'utopique tâche de monter Antigone, la pièce de Jean Anouilh, dans Beyrouth en guerre. L'idée est de rassembler des acteurs issus des différentes factions politiques et religieuses impliquées dans le conflit pour jouer la pièce sur une scène de fortune lors d'un « répit » de deux heures. C'est un roman qui, à travers le parallèle fait entre le conflit tragique d'Antigone et la guerre civile, propose une réflexion sur le mécanisme universel qui pousse l'individu à entrer en guerre et sur les conséquences psychologiques de la guerre sur l'individu. Ce roman nous fait sentir la tension, l'horreur, l'absurdité de la guerre en des scènes d'une force visuelle rare.

Mon maïtre et mon vainqueur

François-Henri Désérable
F22-05
Gallimard, 2021, 187 p.

On savait déjà que François-Henri Désérable est doué pour écrire sur des faits historiques, cette fois il nous épate en nous parlant d'amour! Oui d'amour, de passion, d'adultère et d'amour de la poésie. Le titre nous l'avait indiqué : cet excellent divertissement littéraire est place sous l'égide de Verlaine. Le narrateur-personnage-romancier est convoqué par un juge pour aider celui-ci à interpréter les poèmes d'un accusé qui est son ami. S'ensuit alors un entretien au cours duquel l'histoire d'amour est contée en mêlant narration, poésie et réflexions. Le lecteur, confident des pensées du narrateur, suit avec plaisir les épisodes parfois rocambolesques de cette folle passion. Un roman tourbillonnant, drôle, piquant, riche, bref, un vrai plaisir !

Les Années

Annie Ernaux
F22-06
Gallimard, 2008, 256 p.

Depuis trente ans, Annie Ernaux publie de courts romans inspirés de sa vie (La Honte, La Place). Les Années nous offre une magistrale plongée dans la mémoire d'une femme sur plus de soixante ans. Celle-ci déroule le fil du temps, le sien et le nôtre, par une autobiographie impersonnelle, utilisant le « ils », « nous », « on », « elle », jamais le « je ». Scandé par l'évocation de douze photos (non reproduites), le souvenir retrouve la petite fille de l'après-guerre, née en 1940 en Normandie, l'adolescence marquée par l'ennui, l'émancipation par les études, l'enseignement en région parisienne, des passions. La narratrice raconte ce quelle a vécu : les évènements politiques, les mutations sociales ; elle parle de livres, de films, de chansons : nous avons aimé les mêmes. C'est une fresque historique et sociale de la France de l'après-guerre à nos jours, écrite d'une plume virtuose, où chacun peut se reconnaître.

Lignes de Faille

Nancy Huston
F22-07
Actes Sud, 2006, 496 p.

Le roman est construit de façon particulière : il met sur scène quatre enfants de six ans qui représentent chacun une génération. Cela commence par le plus jeune, Sol qui habite à San Francisco pour se terminer par son arrière-grand-mère, Kristina, née en Ukraine, en passant par Israël et le Canada, où vivent le petit Randall et la petite Sadie. Tout cela pour aboutir à un secret de famille soigneusement caché qui se situe en Allemagne d'Hitler. Roman psychologique, car il montre l'effet sur l'individu des séismes politiques et intimes déclenchés par la génération précédente. Roman historique aussi, car il révèle notamment une partie peu connue de l'histoire du nazisme. Lignes de Faille se lit comme un plaidoyer contre la barbarie, pour la fidélité, la résistance et la musique ; cest brillant et poignant.

Le Lambeau

Philippe Lançon
F22-08
Gallimard, 2018, 512 p.

Le Lambeau est d'abord le récit de l'attentat contre Charlie Hebdo le 7 janvier 2015 dont Philippe Lançon a été victime et au cours duquel il a eu la partie inférieure du visage arrachée. L'auteur décrit avec précision et une sensibilité parfois difficile à supporter tant l'émotion vous gagne, ses souffrances, physiques, mais d'autant plus morales. Comment vivre, réapprendre à vivre, après un tel traumatisme ? Les mots de Philippe Lançon sont universels en cela qu'ils nous font ressentir la douleur et la difficulté d'être des survivants, la difficulté de vivre de « ceux qui restent ». Les manifestations dans le monde entier et à tous les échelons sociaux et politiques pour la liberté d'expression sous les mots célèbres : « Je suis Charlie » seront pour toujours gravées dans la mémoire collective. Ce récit donne en détail le témoignage d'une victime dont la vie est brisée.

Et si c'était vrai

Marc Levy
F22-09
Robert Laffont, 2000, 256 p.

C'est le premier roman de Marc Levy, architecte d'origine, qui compte aujourd'hui parmi les auteurs les plus lus en France. Lauren, une jeune femme dans le coma, installe son double dans le placard de la salle de bain de son ancien appartement. Arthur qui vient d'y emménager (aménager) la découvre un soir en prenant son bain. Bien sûr, une belle histoire d'amour naît entre la jolie belle invisible et le jeune architecte, que ses amis commencent à prendre pour un fou. Forcément, il parle tout seul. Mais, à l'hôpital, les méchants médecins laissent planer la menace de l'euthanasie. Une course contre la montre commence. Une histoire incroyable, qui pourrait bien être vraie. Le roman a été porté à l'écran en 2005 par Mark Waters. Une histoire à l'eau de rose, certes, mais avec un humour sous-jacent et des réflexions intéressantes sur des questions philosophiques.

L'Ami arménien

Andrei Makine
F22-10
Grasset, 2021, 216 p.

Ce roman d'une amitié de jeunesse révèle un épisode spécial de la vie d'Andreï Makine. Le narrateur, qui vit dans un orphelinat de Sibérie, devient le garde du corps d'un garçon de son âge, Vardan, persécuté par les autres en raison de sa pureté et de sa santé fragile. En suivant ces deux adolescents, nous arrivons dans un quartier déshérité, le Bout du diable, où réside une petite communauté d'Arméniens venus soutenir leurs proches emprisonnés à 5000 kilomètres de leur patrie. Nul n'oubliera plus les magnifiques figures de ce «royaume d'Arménie » ouvert aux déracinés « qui n'ont pour biographie que la géographie de leurs errances » - ces humbles « copeaux humains sacrifiés sous la hache des faiseurs de l'Historie ». Dans la lumière d'une double nostalgie - celle des Arméniens pour leur pays natal et celle de l'auteur pour son ami disparu, ce roman s'impose d'évidence comme un grand classique.

L'Anomalie

Hervé le Tellier
F22-11
Gallimard, 2020, 336 p.

Juin 2021. Le commandant Markle du vol Paris-New York 006 d'Air France, fait part de son arrivée à l'aéroport John F. Kennedy. Problème, le vol Paris-New York 006 d Air France piloté par le commandant Markle s'est déjà posé sur le tarmac de cet aéroport il y a trois mois. Scientifiques et services secrets se perdent en conjectures. Comment expliquer l'inexplicable ? Une illusion d'optique ? Un phénomène de simulation ? Des extra-terrestres ? Mais surtout : que faire de tous ces passagers dupliqués, qui devront désormais vivre avec leur double ? Parmi eux, une avocate américaine, un chanteur nigérien, un architecte parisien, une mère de famille monoparentale, un tueur à gages, un écrivain confidentiel. L'auteur déroule son récit original avec efficacité et avec une précision mathématique. Le rythme est rapide. Les questions intelligentes et philosophiques s'entrechoquent. Le lecteur avance avec plaisir dans cette comédie dramatique, aussi ludique qu'existentielle, où la science côtoie l'irrationnel. L'Anomalie est un roman hautement inventif où la logique rencontre le magique. Un roman prodigieux.

Aliocha

Henri Troyat
F22-12
Flammarion, 1991, 128 p.

L'histoire se situe à Paris en 1924. Alexis (Aliocha) quatorze ans, est un fils d'émigrés russes qui se sentent toujours Russes et espèrent retourner en Russie. Par contre, Alexis veut être Français. A l'école Aliocha se lie d'amitié avec Thierry Gozalin, un garçon bossu, mais brillant et passionné de littérature. Les deux garçons deviennent inséparables et passent les vacances ensemble. Aliocha ne veut pas entendre parler de la Russie et refuse de lire les auteurs russes, mais Thierry incite Alexis à ne pas rejeter son passé. Après la mort prématurée de Thierry, Alexis découvre les auteurs russes et il finit par les lire dans sa langue maternelle. C'est un livre émouvant sur l'amitié entre deux adolescents ainsi que sur les Russes blancs, qui, comme d'ailleurs l'auteur lui-même, ont fui leur pays après la révolution d'Octobre.

La fille qu'on appelle

Tanguy Viel
F22-13
Ed. de Minuit, 2021, 176 p.

Quand il n'est pas sur un ring à boxer, Max le Corre est chauffeur pour le maire de la ville. Il est surtout le père de Laura qui, du haut de ses vingt ans, a décidé de revenir vivre avec lui. Alors Max se dit que ce serait une bonne idée si le maire pouvait l'aider à trouver un logement. Voilà le début d'une histoire qu'on n'apprend qu'après coup, et qui se présente aux lecteurs tout d'abord à travers le témoignage de Laura auprès de la police. Elle porte plainte. Les thèmes sont actuels, et sérieux : les mécanismes du pouvoir, la question de l'emprise et du consentement, la vengeance. Le texte montre la finesse de l'observation, il y a de l'ironie et de l'humour, et en même temps on y trouve une tension comme dans un policier. Lecture recommandée !