Couleurs de l’incendie - Pierre Lemaitre

Pierre Lemaitre

Couleurs de l’incendie
Albin Michel, 2018, 530 p.

Couleurs de l’incendie, qui vient de paraître, est le deuxième volet de la trilogie inaugurée avec Au revoir là-haut, prix Goncourt 2013 (et figurant sur la liste Senia, F15-06). Après les obsèques de Marcel Péricourt, sa fille Madeleine doit prendre la tête de l’empire financier dont elle est l’héritière, mais le destin en décide autrement. Son fils Paul, d’un geste inattendu et tragique, va placer Madeleine sur le chemin de la ruine et du déclassement. Face à l’adversité des hommes, à la cupidité de son époque, à la corruption de son milieu et à l’ambition de son entourage, Madeleine devra déployer des trésors d’intelligence, d’énergie, mais aussi de machiavélisme pour survivre et reconstruire sa vie. Tâche d’autant plus difficile dans une France qui observe, impuissante, les premières couleurs de l’incendie qui va ravager l’Europe. Un roman aussi formidable que le premier, aussi haletant et bien écrit et dont on lit les 530 pages sans lever les yeux