Chanson douce - Leila Slimani

Leila Slimani

Chanson douce
Gallimard, 2016, 227 p.

Le roman commence sur 2 enfants en bas âge assassinés et leur nounou dans l’état d’un suicide raté. Dans Le reste du roman le lecteur est emmené dans un suspense envoûtant autour du choix minutieux de Louise comme nounou, son empreinte progressive sur la famille et sa vie privée cachée qui se détériore jusqu’au drame. L’auteur a été inspirée par un fait divers américain ; une nounou qui avait assassiner ses enfants de garde. L. Slimani voulait savoir quels étaient les motifs d’un tel acte. D’ailleurs, le suspense dans la relation entre Louise et les parents fait penser à celui de « Rebecca » de D. du Maurier ; M. Danvers, qui tient la maison, est omniprésent et n’a pas de vie privée. Ça se termine mal également. Très bon livre qui se lit d’un trait. Prix Goncourt 2016, Grand prix des lectrices Elle 2017, Grand prix des lycéennes Elle 2017