W ou le souvenir d’enfance - Georges Pérec

Georges Pérec

W ou le souvenir d’enfance
Paris Gallimard, 1975, 240 p.

Deux histoires croisées, qui ne se rejoignent qu'à la subtile intersection des deux V, Le double V de deux vies entrelacées. L'une autobiographique, l'autre inventée. La première est la vie quotidienne de l ‘auteur au cours de la Deuxième Guerre mondiale. Elle ne présente comme aventure remarquable ‘que’ le fait d'être élevé par sa tante et celui de ne jamais revoir ses parents. Il se fie tant bien que mal à des photos, à des souvenirs imprécis, à des recoupements d'après guerre. La deuxième, fictive, décrit un camp idéal pour athlètes olympiques. Idéal?? Au fil des chapitres on n'y croit plus, le malaise s'installe. Les athlètes ont été acheminés sur l'île W, au large de la Terre de Feu, formés, pour devenir les meilleurs aux Jeux. Avec énormément de pudeur, Perec se sert de ces deux histoires imperceptiblement liées, pour réussir à dire l'indicible. Cet œuvre, exceptionnel dans sa construction, ne peut vous laisser indifférent.