Sérotonine - Michel Houellebecq

Michel Houellebecq

Sérotonine
Flammarion, 352 p.

« Mes croyances sont limitées, mais elles sont violentes. Je crois à la possibilité du royaume restreint. Je crois à l'amour » écrivait récemment Michel Houellebecq. Le narrateur de Sérotonine approuverait sans réserve. Son récit traverse une France qui piétine ses traditions, banalise ses villes, détruit ses campagnes au bord de la révolte. Il raconte sa vie d'ingénieur agronome, son amitié pour un aristocrate agriculteur (un inoubliable personnage de roman, son double inversé), l'échec des idéaux de leur jeunesse. Ce roman sur les ravages d'un monde sans bonté, sans solidarité, aux mutations devenues incontrôlables, est aussi un roman sur le remords et le regret. Un grand roman sombre et poignant. Mais ce qui est nouveau dans ce récit, c'est le romantisme désespéré. Le personnage de Camille, le grand amour perdu, est d'une pureté superbe, loin de la misogynie souvent affichée par l'auteur. Ecrit avant lépoque des « gilets jaunes », ce roman des « espérances déçues » est visionnaire en même temps qu un grand roman d'amour.