Un aller simple - Didier van Cauwelaert

Didier van Cauwelaert

Un aller simple
Albin Michel, collection Poche, 1994, 120 p.

Recueilli par les Tsiganes des quartiers nord de Marseille, Aziz, jeune Français de parents inconnus, est un sans-papiers de naissance. A 18 ans, n’ayant pas les moyens de s’acheter un faux passeport français, il s’offre un faux passeport marocain. Expulsé vers son prétendu pays d’origine, le Maroc, dans le cadre d’une grande opération médiatique du gouvernement français, Aziz se retrouve un beau jour dans le Haut-Atlas, en compagnie d’un attaché humanitaire, chargé de le ' réinsérer dans ses racines '. Ce récit drôle et poignant raconte le voyage de deux personnages différents et presque opposés; un jeune délinquant seul au monde et un fonctionnaire naïf et idéaliste faisant une dépression nerveuse. Sur une toile de fond sombre et réaliste (exclusion, racisme, chômage, délinquance et expulsion d’immigrés sans papiers) l’auteur raconte avec humour, émotion et finesse une histoire où règnent l’amitié, la fraternité et le pouvoir du rêve (quand on y croit). Le livre a obtenu le Prix Goncourt.